Comment bien référencer un lien profond

Canon Digital Ixus 70Vous venez de mettre en ligne une page ou un dossier que vous estimez très intéressant et vous aimeriez que tout le monde soit au courant en positionnant ce dossier le plus haut possible dans les moteurs de recherche ?

Pour continuer de définir ce sujet on va préciser que le dossier / article / tuto / howto / point de vue / test que vous venez d’écrire est dans une thématique différente de la thématique de votre site (ou alors que votre site n’a pas de thématique particulière) et que vous êtes dans un domaine très concurrentiel (je veux dire qu’il y a déjà beaucoup de résultats sur la requête cible dans Google).

Dans le jargon des référenceurs, j’aurais pu intituler cet article « Positionner un deeplink » mais j’ai préféré « référencer un lien profond » qui est plus compréhensible.

La question ne concerne pas particulièrement WordPress et pour illustrer cet article je vais me prêter à l’exercice en essayant de positionner cette page : Canon Digital Ixus 70 sur cette requête.

La page en question n’est pas très intéressante mais, hormis son manque d’intérêt, elle respecte tout à fait les critères de l’expérience (sujet concurrentiel, site sans thématique…)

Voici donc quelques conseils et idées de piste à suivre.

Bien définir la requête cible.

Dans cet exemple c’est assez facile puisqu’il s’agit d’un objet ayant une dénomination commerciale. Notez quand même qu’en choisissant ces termes je me prive de toute l’audience canadienne puisque cet appareil s’appelle là bas le Canon Digital Elph PowerShot SD1000. Cela parait idiot mais le choix des mots sur lesquels on souhaite se positionner est vraiment très important et souvent, ce ne sont pas les mots auxquels on pense qui sont les plus importants.

Astuce : pour mieux connaitre les mots « importants », le mieux est de faire des expériences avec des amis en les collant devant un navigateur et en leur demandant de faire une recherche. Attention à la formulation de votre demande. Essayez des demandes très génériques « je voudrais acheter cet appareil, est-ce qu’il est bien ? Peux-tu essayer de faire parler Google pour savoir ce qu’il vaut ? » en évitant le plus possible que la question induise la requête à faire dans Google.

Travailler sa page

Les idées ici sont je crois assez bien connues, il s’agit :

  • D’avoir pas mal de fois les mots cibles de répétés dans la page (notion de densité – je ne l’ai pas trop utilisé dans mon exemple parce que je trouve que cela alourdit le style du texte).
  • D’utiliser aussi des mots qui pourraient être associé dans des requêtes pertinentes (dans mon exemple : tuto, avis, opinion, test…).
  • De mettre des balises métas reprenant au moins les mots clefs recherchés (Avec MediaWiki on ne peut pas trop jouer la dessus, sauf à installer des extensions).
  • De vérifier que le titre de votre page soit cohérent par rapport à la recherche de positionnement (dans mon cas « Canon digital Ixus 70″ et non pas « mon super appareil photo »).
  • Associer les mots clef importants aux éventuelles images de l’article.

Optimiser sa structure de liens internes.

Même si votre page n’est pas en relation directe avec votre site il est intéressant de voir si dans le texte d’autres pages de votre site vous ne pourriez pas mettre quelques liens pertinents menant vers la page en question (dans mon exemple j’ai mis un lien dans ma page sur le logiciel de gestion des fichiers images sous Linux gThumb).

Les liens placés dans des textes seraient considérés par Google comme bien plus pertinents que des liens situés en pied de page. Ces liens permettent aussi de jouer sur les « anchor texte » (le texte associé au lien) en sachant que Google apprécierait un réseau de lien portant des « anchors textes » variés.

Le référencement

Les sites faisant des redirections et des nofollow.

Ne pas avoir peur des sites qui font des redirections ou qui mettent leurs liens en Nofollow. Pour moi c’est une ineptie de voir par exemple dans MyWRI que certains remplacent les o par des 0 quand ils citent un de leur mot clef en ayant peur que le site MyWRI ressorte devant eux dans les moteurs de recherche.

Ce qu’il faut se dire c’est que si MyWRI (ou tout autre site à fort trafic) se place devant vous pour une requête donnée, si vous avec un lien bien positionné sur la page en question le trafic intéressant (ceux qui sont tombé sur le page WRI avec votre requête cible) viendra quand même chez vous et c’est bien ce qui compte non ?

Se référencer sur les sites qui acceptent les liens profond.

En général les annuaires (et à commencer par le roi de tous les annuaires : DMOZ) n’acceptent pas les liens profonds et ce serait une perte de temps (pour eux comme pour vous) que d’essayer d’y référencer votre deeplink.

Par contre il existe des sites de la sphère web 2.0 qui sont parfaitement adaptés au référencement de liens profonds comme par exemple :

  • del.icio.us : permet de créer librement ce type de lien. Pas forcément très pertinent ni bien positionné pour des requêtes en français.
  • Blogmarks : équivalent de del.icio.us mais bien plus souvent bien placé dans les requêtes en français (d’après mon expérience). Peut faire des merveille quand vous avez la chance de surfer sur la « prime fraicheur » de Google.
  • Tutmarks : intéressant si votre page ressemble plus ou moins à un tuto.
  • Blogasty : intéressant si votre site est un blog. Permet aussi parfois d’obtenir des liens d’autres bloggeurs intéressés par votre article.
  • Scoopeo : un autre « digg-like » à la française. Rarement très bien placé dans les requêtes Google mais je peux me tromper…

Si vous voulez en savoir plus sur ce que permettent de faire les « digg like » et comment les apprivoiser, je vous conseille cet article de ConseilsMarketing trouvé dans les commentaires de cet article de fran6 il est archi complet sur ce sujet.

Bricoler en associant votre mot clef à des tags associés à votre site.

Cela est par exemple possible si votre site est référencé par un annuaire tournant sous Freeglobes.

Parler de sa page dans des commentaires de blog ou dans des forums.

L’idéal est de trouver des pages ressortant dans les 10 premiers résultats de Google pour la requête désirée. Attention de ne pas vous précipiter sur l’envoi d’un message avec le lien et une petite banalité. Je recommande de lire d’abord le blog ou le forum pour voir quel est le ton du site et de se mêler à 2 ou 3 conversations avant de proposer son lien…

Suivre ses positions.

Pour contrôler les résultats de ce petit travail de référencement, c’est tout simple, il suffit de taper sa « requête cible » dans Google, de voir si on apparait et comment cela évolue. Pour mon exemple, après une petite semaine de travail de référencement je ne suis pas sur la première page de Google. Peut-être que quand vous irez voir cela aura changé (et dans ce cas cet article lui même n’y aura pas été pour rien à mon avis).

Etudier les mots clefs utilisés par vos visiteurs.

Cet aspect est très important pour moi. Il s’agit de voir avec quels mot clefs vos visiteurs sont arrivés sur votre page. Pour cela, vous pouvez utiliser Xiti ou Google Webmaster Tools. Sur un petit site il est assez facile de détecter les visiteurs qui seraient arrivé avec une requête comme « mode d’emploi Canon Digital Ixus 70″. Cela nous permet de repérer 2 choses :

  1. Il y a un marché pour la requête « mode d’emploi Canon Digital Ixus 70″ alors que vous n’y auriez pas forcément pensé tout seul.
  2. Vous n’êtes pas trop mal positionné sur cette requête dans Google.

Même si vous avez obtenu un visiteur grâce à la prime fraicheur il peut être intéressant de vouloir renforcer ses position sur cette nouvelle requête. Pour effectuer ce renforcement vous pouvez repartir au conseil N°2 de cette page (travailler sa page…) et redérouler cette méthode jusqu’ici.

Conclusion.

Voilà, j’ai dévoilé pas mal de mes petits secrets dans cet article mais comme j’ ai surement oublié d’autres trucs intéressants, je continuerais à écrire sur ce sujet dans ce blog. Je compte sur vos commentaires pour me signaler des astuces intéressantes que je ne connaitrais pas ou que j’aurais oublié.


Tags : , , ,
Commentaires
1 2
Réagissez