Articles associés au tag ‘administration’

Check List post installation WordPress

wordpress

Après avoir installé WordPress sur votre serveur vous aurez un minimum de personnalisation et de paramétrages à effectuer avant de pouvoir commencer à bloguer.

Sur ce sujet BraveNewWorld a déjà écrit un article intéressant mais comme je ne partage pas tout à fait le même point de vue, et que ce type de tutoriel manquait vraiment à WordPress tuto,  voici ma Checklist personnelle.

(suite…)

Envoi de mail depuis WordPress sur mutualisé OVH

mail art

mail art

Parfois, sans explication, vous n’arrivez pas à envoyer de mail depuis votre site sous WordPress :

  • Votre formulaire de contact ne fonctionne pas
  • Vous n’arrivez pas à vous envoyer un nouveau mot de passe.
  • Vos utilisateurs ne reçoivent pas leur courriel de confirmation
  • Vos sauvegardes automatisées n’arrivent pas dans vos boites mails.
  • La fonction PHP Mail() a l’air ne ne plus marcher

Si vous êtes hébergé chez OVH il y a un truc à vérifier :

(suite…)

Articles privés dans WordPress

protéger ses articles

protéger ses articles

Ma femme me demande, de ne permettre certains téléchargements qu’à des personnes enregistrées.

Pour régler son problème je me suis dit que l’état « privé » que l’on pouvait donner à un article allait être la solution.

Malheureusement, le statut « privé » sur un article ne le rend lisible que par des utilisateurs enregistrés avec le statut « éditeur » alors que je voudrais que ce soit accessible dès le statut « abonné ».

(suite…)

Les conseils de Google pour les sites piratés

Voici la traduction d’un message paru sur GoogleWebmasterCentral.

Bon, vou venez de vous faire pirater. Cela arrive à beaucoup de webmasters, même en dépit du dur travail que vous entreprennez pour prévenir l’arrivée de ce type de désagrément. Les bases de la prévention c’est de maintenir vos sites à jour avec les dernières versions des logiciels et des rustines de sécurité, se créer un compte chez  Google Webmaster Tools pour voir quelles sont les pages indexées, vérifier régulièrement vos logs pour voir si rien d’anormal ne se passe etc (plus d’information dans  Quick Security Checklist publié l’an passé).

Souvenez vous que vous n’êtes pas tout seul, les sites piratés sont de plus en plus nombreux. Etre piraté peut aboutir à ce que votre site soit infesté de badwares (plus particulièrement de malwares, un type de badware). Allez jeter un coup d’oeil chez StopBadware qui vienent de publier un rapport sur les Tendances chez les Badwares en 2007 pour une analyse complète du danger et sur les tendances des années passées. Vérifiez aussi  cet article sur Google Online Security Blog qui donne un coup de projecteur sur l’augmentation de nombre de résultats de recherche qui contiennent des URL étiquetés comme dangereuses. Pour des rapport encore plus en profondeur sur l’analyse des malwares du web, regardez  The Ghost in the Browser (pdf) et ce technical report (pdf). Lisez tout ceci et vous aurez une bien meilleure compréhension de l’étendue du problème. Vous y trouverez aussi quelques exemples des différentes sortes de malware.

(suite…)

Conseils WordPress : vérifiez vos sauvegardes

Je n’avais pas encore testé mes sauvegardes de WordPress, le courriel envoyé chaque jour par mon plugin de sauvegarde automatique me rassurait suffisamment.

Mais voilà qu’avec l’arrivée de WordPress 2.3 j’ai voulu faire les choses bien en m’inspirant de cette procédure d’upgrade qui implique l’utilisation d’une sauvegarde.

Procédure assez détaillée

  • Création d’un sous domaine ou domaine de test chez votre hébergeur (a mon avis beaucoup plus simple que l’installation d’un serveur xampp en local…)
  • Création chez votre hébergeur d’une base de données vierge.
  • Récupération par FTP de tous les fichiers présent sur votre serveur « de production ».
  • Montage (upload) par FTP de tous ces fichiers dans le répertoire de votre domaine de test.
  • N’oubliez pas de changer le fichier config.php pour qu’il vous permette de vous connecter à votre base de test.
  • Aller dans le panneau d’administration de votre base de donnée (phpMyAdmin).
  • Supprimer éventuellement les tables présentes.
  • Cliquez sur l’icône « sql » dans le menu de gauche.
  • Cliquez sur l’onglet « importe les fichiers » de l’écran de gestion des requêtes SQL.
  • Naviguer sur votre disque dur à la recherche de votre fichier de sauvegarde.
  • Lancer l’importation du fichier.
  • Si tout s’est bien passé, les tables de WordPress apparaissent dans le menu de gauche de PhpMyAdmin.
  • Modifier http://votre-domaine par http://votre-domaine-de-test :
    • UPDATE wptuto_options SET option_value = ‘[url-de-test]WHERE option_value = ‘[your_blog_url]’;
    • UPDATE wptuto_options SET option_value = ‘[url-de-test]’ WHERE option_value LIKE ‘[your_wordpress_url]’;

(suite…)

Problème d’installation de WordPress 2.3 chez free

J’essaie d’installer WordPress 2.3 sur un compte free. Il s’agit d’une installation et non pas d’une mise à jour.

Après avoir bien passé la première étape de l’installation (renseignement des la BDD et des User…) je tombe sur les messages d’erreur suivants :

Fatal error: mysql_num_fields(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in .../wp-includes/wp-db.php on line 232

Fatal error: ob_end_flush() [<a href='ref.outcontrol'>ref.outcontrol</a>]: failed to delete and flush buffer. No buffer to delete or flush. in .../wp-includes/functions.php on line 1416

Cela dit-il quelque chose à quelqu’un ? Une idée de remède ?

(suite…)

Upgrader WordPress en 5 étapes sécurisées

A l’heure où WordPress 2.3 vient de sortir avec toutes ses incertitudes quant à la compatibilité des plugins et des thèmes que l’on utilise et cette nouvelle version, voilà que BlogSecurity publie une contribution intéressante de Roland Rust au sujet de la sécurisation de l’upgrade de WordPress.

L’idée générale est de faire une sauvegarde de son installation de WordPress et de la faire tourner sur une installation en local.

(suite…)

OneClick pour installer des plugins et des thèmes sans passer par FTP

oneclick1.pngLe plugin OneClick se télécharge chez le jeune Anirudh Sanjeev (20ans). Il permet en particulier de se passer de connection FTP pour installer des thèmes et des plugins. Pour les plugins on avait déjà PlugInstaller mais c’est le premier à pouvoir installer des thèmes.

Ce plugin est très bien documenté et voici une traduction de la documentation originale.

Avantages du système :

  1. Le FTP est lent et nécessite de nombreuses opérations et attentes.
  2. Les fichiers.zip sont petit, leur « i=upload » est donc beaucoup plus rapide que le téléchargement des versions compressées.
  3. Si vous n’êtes pas sur votre propre post, vous devez récupérer un client FTP et le paramétrer avant de pouvoir l’utiliser.
  4. Pensez que la procédure normale (téléchargement, dézippage, rechargement…) peut prendre plus d’un quart d’heure contre 15 secondes avec One Click.
  5. Enfin, certains utilisateurs se trouvant derrière des firewall ne laissant pas passer le FTP et rendant l’upload presque impossible. C’est d’ailleurs la raison du développement de ce plugin.

(suite…)

Panorama des solutions pour bloguer non connecté avec WordPress

Les vacances approchent et là où nous irons nous n’aurons pas de connection Internet mais toujours des idées d’articles et un peu de temps pour les écrire. Notre idée est donc de partir avec un petit ordinateur portable, de continuer à écrire des articles en mode déconnecté et de faire une synchronisation avec notre hébergeur soit à notre retour soit à partir d’une clef USB dans un café Internet.

Mon idéal : une extension FireFox utilisable sous Linux qui gère les tags UTW, permet de publier des articles brouillon et d’uploader des images.

Dans ce message j’essaie de faire le tour des solutions possibles. Elles sont très nombreuses…

(suite…)

No self pings : un plugin qui évite de se pinguer soi-même

Avec WordPress, par défaut quand vous publiez un article faisant référence à un de vos articles, un ping est enregistré au niveau de l’article cité.

Si, comme moi, vous faites beaucoup de références à vos propres articles lorsque vous écrivez, cette fonctionnalité de WordPress est plutôt embêtante car cela « pollue » inutilement les commentaires.

(suite…)