Articles associés au tag ‘référencement SEO’

Conseils pour optimiser son référencement avec WordPress (SEO).

Leçon sur les tags

LESSON 500

Pour le WordCamp Paris 2008 organisé récemment, on a avait préparé, avec Amaury, une présentation sur les tags.

Finalement j’ai préféré ne pas l’utiliser ce jour là mais voici quand mêmes les diapos de cette présentation :
(suite…)

Les conseils de Google pour les sites piratés

Voici la traduction d’un message paru sur GoogleWebmasterCentral.

Bon, vou venez de vous faire pirater. Cela arrive à beaucoup de webmasters, même en dépit du dur travail que vous entreprennez pour prévenir l’arrivée de ce type de désagrément. Les bases de la prévention c’est de maintenir vos sites à jour avec les dernières versions des logiciels et des rustines de sécurité, se créer un compte chez  Google Webmaster Tools pour voir quelles sont les pages indexées, vérifier régulièrement vos logs pour voir si rien d’anormal ne se passe etc (plus d’information dans  Quick Security Checklist publié l’an passé).

Souvenez vous que vous n’êtes pas tout seul, les sites piratés sont de plus en plus nombreux. Etre piraté peut aboutir à ce que votre site soit infesté de badwares (plus particulièrement de malwares, un type de badware). Allez jeter un coup d’oeil chez StopBadware qui vienent de publier un rapport sur les Tendances chez les Badwares en 2007 pour une analyse complète du danger et sur les tendances des années passées. Vérifiez aussi  cet article sur Google Online Security Blog qui donne un coup de projecteur sur l’augmentation de nombre de résultats de recherche qui contiennent des URL étiquetés comme dangereuses. Pour des rapport encore plus en profondeur sur l’analyse des malwares du web, regardez  The Ghost in the Browser (pdf) et ce technical report (pdf). Lisez tout ceci et vous aurez une bien meilleure compréhension de l’étendue du problème. Vous y trouverez aussi quelques exemples des différentes sortes de malware.

(suite…)

L’interview de Matt Cutts par Stephan Spencer

J’ai déjà évoqué cette interview dans cet article sur le Duplicate Content mais comme elle a duré plus d’une demi heure, de nombreux autres sujets ont été abordés et méritent d’être relevés.

Plutôt que de traduire littéralement 12 pages de discussions à bâton rompu, je vais me contenter de survoler et de résumer les principaux points relevés lors de cet échange. (suite…)

Compléments de Matt Cutts sur le Duplicate Content

Lors de la dernière PubCon (une grande conférence pour les spécialistes du SEO) Matt Cutts le célèbre chef de la cellule anti spammeur de Google a donné une interview à Stephan Spencer (un virtuose du marketing d’après SON blog).

Il me semble que certains éléments de cette interview sont très intéressants et je vais me permettre de traduire le début sur le Duplicate Content :

(suite…)

Découverte intéressante sur le Duplicate Content dans Google

duplicate contentA la faveur d’une erreur dans l’emploi de la balise « more » sur un de mes articles WordPress, j’ai fait une découverte intéressante ou plutôt je crois que j’ai obtenu la confirmation de ma théorie sur le Duplicate Content.

Mon histoire concerne un article que j’ai écrit sur le snippet dans google et qui, après sa publication est arrivé N°1 dans les résultats de Google (SERP) sur une requête puis qui a disparu complètement de tous les résultats avant de réapparaitre de nouveau N°1.

Voici donc les faits, mes commentaires et mes conseils sur cette expérience passionnante :

(suite…)

Conseils de Lorelle sur le Duplicate Content

Voici donc un article de Lorelle sur le Duplicate Content, il date un peu (juillet 2007) mais comme il est en phase avec mes préoccupations du moment, je crois qu’il mérite une petite traduction.

Si vous vous demandez ce que c’est que le Duplicate Content, je vous renvoie à ma traduction de la prose de Google sur ce sujet.

(suite…)

Duplicate Content : traduction de la page officielle de Google

Dans les conseils aux Webmaster, Google a publié cet article sur le Duplicate Content. Comme apparemment il n’en existe pas de version française, et que le sujet du Duplicate Content me passionne, je me lance dans cet exercice de traduction. J’ai mis en italique les termes clef ou difficile à traduire pour que vous puissiez éventuellement corriger des contre sens toujours possible…

Le Duplicate Content fait référence (refers to) à des blocs de contenu conséquents (substantive blocks of content) qui, sur un domaine ou sur plusieurs domaines, soit se répètent parfaitement (completely match) soit sont notablement semblables (appreciably similar). Le plus souvent il ne s’agit pas de contenu destiné à tromper (décevant à l’origine : deceptive in origin). Exemple de contenu dupliqué sans intention de nuire (non-malicious) :

(suite…)

Comment améliorer son snippet dans google en modifiant ses méta descriptions

Commençons par la définition d’un snippet tel que définie par l’équipe de google francophone (dans un article sur la manière de retirer une page de l’index) :

google webmaster toolUn « snippet » Google est un court extrait de page qui permet aux utilisateurs de voir leurs termes de recherche en caractères gras et en contexte dans les résultats Google, et de sélectionner la page qui les intéresse. En général, les utilisateurs sélectionneront plus volontiers (et plus rapidement !) une page qui est présentée avec des termes en contexte.

L’amélioration de cette description est importante pour améliorer son taux de clic et quand je suis tombé sur cet article du blog officiel de Google sur les outil pour webmasters, je me suis précipité pour en faire une traduction (alors même qu’il en existait déjà une chez Annuaire-info). Notez que chez Google il y a une Snippet team, et que cela montre bien que l’affaire est plus importante qu’elle n’en a l’air et que les choses vont sans doute encore changer.

Traduction :

outils_google

La qualité de vos snippet (voir définition ci-dessus) peut avoir un impact direct sur la probabilité de voir votre site cliqué. Nous utilisons différentes stratégies pour sélectionner nos snippets et vous pouvez en contrôler une en écrivant une méta description informative pour chaque URL.

<META NAME= »Description » CONTENT= »Description informative ici »>

Pourquoi Google se préoccupe des descriptions.

Nous voulons que les snippets représentent précisément le contenu de la page. Nous préférons souvent afficher les méta description des pages (quand elle sont disponibles) parce que cela donne aux utilisateur une idée claire du contenu de l’URL. Cela leur permet de se diriger vers les bons résultats plus rapidement et réduit le comportement de clic et retour (click and backtrak) qui frustre les visiteur et accroit les statistiques de trafic web. Ayez à l’esprit que les méta descriptions constituées de longues suites de mot clefs ne remplissent pas cet objectif et on moins de chance d’être affichées que d’autres information non méta pour le snippet. Il est important de noter qu’une bonne description méta peut améliorer votre taux de clic mais pas votre position dans les résultats des recherches sur Google.

Exemple de snippet avec une bonne méta description :

Exemple de snippet avec une description de moindre qualité :

Quelles sont les bonnes stratégies pour les méta descriptions ?

Différenciez les méta descriptions sur chaque page.

Utiliser toujours la même description (ou peut différente) n’aide pas beaucoup quand une page particulière apparait dans les résultats d’une recherche. Dans ce cas nous sommes moins enclin à afficher la description en question (the boilerplate text). Créez des descriptions qui décrivent précisément chaque page particulière. Utilisez la description principale du site sur la page d’accueil et sur les pages agrégées (agregation page – peut être à voir avec les RSS ?) et envisagez de une description spécifique pour chaque page partout ailleurs. Évidemment, si vous n’avez pas le temps de créer une description pour chaque page, occupez-vous en priorité des pages importantes ou à tous le moins, traitez votre page d’accueil et autres pages critiques.

Incluez des éléments clairement identifiés dans la description.

(Include clearly tagged facts in the description)

Les méta description ne doivent pas nécessairement être composées comme des phrases ; c’est un excellent endroit pour inclure des données structurées au sujet des pages. Par exemple des articles d’actualités ou de blog pourraient comprendre l’auteur, la date ou autre (byline information ?). Cela peut fournir aux visiteurs des informations très intéressantes (relevant) qui pourraient autrement ne pas être reprises dans le snippet. De la même manière, des pages sur des produits pourraient avoir les informations clef (prix, age, fabriquant…) réparties sur l’ensemble de la page rendant difficile la constitution automatique d’un snippet pertinent. La méta description peut réunir toutes ces informations. Regardez par exemple la méta description suivante, pour le septième tome d’Harry Potter, récupérer sur un agrégateur de produit majeur (je ne vois pas bien ce que c’est qu’un agrégateur de produit majeur – sans doute des sites du genre ebay, amazone ou kelkoo ?).

Ce qu’il ne faut pas faire :

<META NAME= »Description » CONTENT= »[nom de domaine effacé]
: Harry Potter and the Deathly Hallows (Book 7): Books: J. K. Rowling,Mary GrandPré by J. K. Rowling,Mary GrandPré »>

Il y a plusieurs raison qui font que cette description ne convient pas pour faire un bon snippet dans nos résultats :

  • Le titre de l’ouvrage est une information redondante avec la balise titre déjà indiquée par ailleurs.
  • Il y a des redondances dans les information contenues (J. K. Rowling et Mary GrandPré sont répétés 2 fois).
  • Aucune de ces information n’est clairement identifiée. Qui est Mary GrandPré ?
  • L’absence d’espace (spacing) et top de ponctuations (column) rendent cette description difficile à lire.

Tout cela signifie qu’une personne normale qui regarde les résultats de Google (elle peut prendre moins d’une seconde pour lire le snippet) risque de sauter ce résultat. Voici une proposition de description améliorée :

<META NAME= »Description » CONTENT= »Author: J. K. Rowling, Illustrator: Mary GrandPré, Category: Books, Price: $17.99, Length: 784 pages »>

Qu’est-ce qui a changé ? Pas de répétition, plus d’informations, tout est bien défini (tagged) et séparé. Il n’y a pas de travail supplémentaire pour générer ceci. Les informations du prix et du nombre de pages sont les seules données nouvelles et elles sont déjà disponibles sur la page du site.

Utiliser un programme pour générer les descriptions.

(Programmatically generate descriptions )

Pour certains sites, comme des sites d’actualités, il est facile de générer une bonne description : comme chaque article est écrit à la main, il n’est pas bien difficile d’y ajouter une phrase de description. Pour des sites plus importants et basés sur des bases de données, comme des agrégateurs de contenu, des description écrites à la main sont plus compliquées à mettre en place. Dans ce cas, des descriptions générées par un programme sont plus appropriées et elles sont même encouragées (faites quand même attention à ce que vos description de soient pas du spam). Les bonnes description sont lisibles par des humains et variées (c’est ce que nous avons vu au premier point ci dessus).

Utilisez des descriptions de qualité.

Finalement, vérifiez que vos descriptions sont… descriptives. Il est facile de laisser dériver la qualité des descriptions car elles ne ont pas directement visibles depuis un navigateur. Mais les méta descriptions peuvent être affichées dans les résultats de Google si elles sont de suffisamment bonne qualité. Un petit peu de travail supplémentaire peut vous faire faire un sacré chemin vers l’amélioration de l’affichage de votre site dans les pages de résultats des recherches dans Google. Cela a des chances d’améliorer la quantité ET la qualité de vos visiteurs en provenance de Google. (suite…)

Référencement WordPress : le plugin all in one SEO pack

Jusqu’à présent j’avais utilisé le plugin AutoHeader pour gérer les balises « méta » (méta tags) des entêtes de mes pages. J’avais même bidouillé le plugin (voir ma version spéciale d’AutoHeader) pour qu’il permette l’indexation des pages des tags.

Bien que le plugin All in One SEO pack ne soit pas celui recommandé par Mat Cutts, j’ai eu envie de l’essayer en voyant qu’il a une option qui permet de choisir d’indexer (ou non) les pages d’archives et de tags. Je vous encourage vivement à autoriser l’indexation des pages des tags. Certains prétendent que l’on risque une pénalisation par Google pour Duplicate Content mais j’ai déjà plusieurs fois expliqué pourquoi je n’y croyait pas

L’autre intérêt de ce plugin est de tirer parti des tags de WordPress 2.3. Si vous utilisez le plugin Simple Tags, n’utilisez pas sa capacité de générer des mots clef dans l’entête, confiez ça à « all in one SEO pack »…

Les 3 premières zones de l’écran de gestion du plugin (Title, description et méta Keyword) sont destinés à caractériser l’accueil de votre blog. C’est intéressant de soigner ces éléments.

Au delà du « pur » référencement, je crois que ce plugin peut améliorer le taux de clics en améliorant grandement les informations présentées par Google quand un site ressort dans les résultats du moteur.

(suite…)

Au dela du référencement et du positionnement : le taux de clics

Souris clicRappel de 2 principes clefs de l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO = Search Engine Optimisation).

Attention, il s’agit de mes définitions personnelles et non pas d’un cours officiel sur la question.

  • Le référencement : grosso modo sanctionné par le Page Rank il concerne l’ensemble d’un site. L’ensemble des liens internes et externes contribuent au référencement d’un site.
  • Le positionnement : là il s’agit de la position obtenue pour une requête donnée dans un moteur de recherche. On positionne son site (ou une page de son site) sur une requête particulière. Par exemple, au moment ou j’écris ces lignes, WordPress tuto est positionné en 6° position sur la requête « tags » dans google. On utilise aussi souvent le vocable SERP (Search Engine Result Page).

Un nouveau concept : le taux de clic.

  • C’est tout simple, il s’agit du nombre de fois ou un lien est cliqué par rapport au nombre de fois ou ce lien est affiché.

Pourquoi dire que c’est un nouveau concept ?

Jusqu’à peu (à ma connaissance en tout cas), ce taux de clic dans Google n’était pas communiqué aux webmasters mais avec le Google Webmaster Tools on peut maintenant évaluer ce taux de clic et donc chercher à l’optimiser. C’est cette possibilité de mesure qui est nouvelle et très intéressante.

Comment estimer son taux de clic dans les résultats des recherches dans Google ? (suite…)