WordCamp Paris 2008 – réseautage et vidéo

WordCamp Paris 2008

Pour ceux qui ne m’auraient pas repéré ce jour là je suis le gars avec une boite de conserve rouge sur son T-shirt sur cette photo prise par O2Source.

La partie « Sociale » de ce premier WordCamp Paris et qui était aussi mon premier BarCamp est celle qui m’a le plus conquise.

J’étais avide de découvrir cette formule de conférence sans conférencier ni auditeur et je n’ai pas du tout été déçu de mon petit déplacement.

Les conférences les plus intéressantes étaient pour moi, celles qui n’étaient pas préparées par personne. Dans ce type de conférence, la parole et beaucoup plus libre et le sujet est traité dans des dimensions que l’on n’aurait pas soupçonné au départ.

Exemple de table ronde réussie à mon avis , celle sur la vidéo.

Mes notes « techniques » sur cette table ronde.

Le sujet n’avait été préparé par personne, et on a eu un peut de mal à démarrer un truc collectif, chacun discutait avec son voisin de trucs et d’autres jusqu’à ce que le Rod le Hiboo lance la « non conférence » en disant qu’il n’avait absolument rien préparé et qu’il proposait un tour de table ou chacun puisse expliquer son expérience dans la vidéo.

A partir de ce que chacun a pu dire on a ensuite essayé de faire une typologie des usages (producteur de vidéo, petite soeur, graphiste, lecteur de flux RSS…), des plateformes d’hébergements (voir en particulier cet article de Travailleur du Web), des techniques d’intégration dans les billets (généralement plugin vidéo ou code avec balise embed ou plugin WordTube et Benoit a présenté sans convaincre le système de galerie maintenant « natif » depuis WordPress 2.5), on a aussi évoqué plein d’aspects et de demandes particulières (les graphistes qui veulent leurs lecteurs personnalisés, TDW qui veut lire ses vidéo dans son flux RSS alors que les plugins classiques ne le permettent pas, Rod qui explique le concept de la Galerie de vidéos taguées mis en place sur le Hiboo…).

J’ai bien aimé aussi que l’on y évoque la killer feature qui serait de pouvoir uploaer une vidéo sur une plateforme et la publier en 1 seul clic à partir de notre interface de création de billet dans WordPress et j’ai noté que pour un éditeur de contenu (comme ma femme avec ses anniversaires d’enfants), le mieux était d’uploader ses vidéos sur Youtube, Dailymotion et Viméo et d’afficher sur son site la versio Vimeo car c’est là que la qualité est la meilleure. Il existerait d’ailleurs une application (personne n’en connaissait le non autour de la table) qui permettrait d’uploader un fichier sur plusieurs services en même temps.

Il faut éviter d’utiliser PodPress et ne jamais tenter d’héberger des vidéos, même sur un gros serveur dédié.

J’ai noté aussi qu’il allait falloir que je creuse ce concept de galerie qui permet, entre autre, d’afficher sur une seule page toutes les vidéos avec un sytème de navigation entre les vidéos et aussi des tags (en fait l’idée du Hboo c’est d’avoir une interface « à la Flickr » pour les vidéos de son site).

Ce que j’ai apprécié pendant cette séance.

  • La liberté de parole.
  • Pas de leader, la parole a beaucoup circulée et personne ne l’a monopilisé.
  • Dans son compte rendu du WordCamp, Xavier espère que les participants seront repartis avec plus de réponses que de questions alors que moi j’ai l’impresion que c’est le contraire qu’il faut souhaiter. Je suis ravi, par exemple, de repartir de cette séquence sur la vidéo avec les questions des autres (la question de l’upload multi plateforme, faut-il taguer ses vidéos ? faut-il faire passer ses vidéos dans les flux RSS ?…). De quoi alimenter des réflexions, et expérimenter.
  • Découverte de problématique inconnue.
  • Le champ a été balayé dans des dimensions que je n’aurais pas envisagé tout seul, même avec l’aide de Google.
  • Je viens de lire les impression de rod sur ce sujet et il pense presque le contraire. C’est marrant, pour lui 2 ou 3 personnes ont monopolisé la parole. Qu’en pense par exemple Dievochka qui était là aussi ?
  • L’exercice de classification des dimensions repérées lors du premier tour de table était une très bonne idée.
  • On aurait pu utiliser un logiciel de Mind Mapping comme celui que  JF Ruiz a utilisé lors de la séance sur la monétisation des blogs mais cela aurait probablement oté pas mal de la fluidité de la discussion.
  • On sent que ce que ce système de BarCamp a de génial c’est qu’à la limite autour de la table toutes les solutions pourraient être là. Genre 2 types se rencontrent et chacun a, à la fois un problème et la solution du problème de l’autre (relisez 3 fois la phrase qui précède avant de passer à la suite).
  • Je plaide pour des BarCamp sans préparation. A la limite, on pourrait peut-être réfléchir à supprimer les ordinateurs de ce type de manifestation…
  • Peut-être que le succès de cette journée était du à la qualité des participants et à une certaine (et probablement très forte, je suis assez mal placé pour en juger) homogénéité sociologique du publique. Qu’en pense athis ? En fait je sais, la sociologie n’est pas son truc. Par contre peut-être que Comme Une Image pourra me suivre sur ce terrain.
  • J’avais moi-même mis au point un slide show sur l’utilisation des tags qui devait donner lieu à une présentation avec Amaury. Mais une présentation en 15 slides, ce n’est pas du tout adapté à un BarCamp, à la limite une liste de 15 tags seraient plus intéressante. Je suis content de m’etre abstenu de balancer cette présentation, même si je regrette que l’on n’ait pas fait de session sur les tags. Il y a eu un truc sur le tagging des commentaires mais sans grand intérêt de mon point de vue.
  • Le concept de « tous participant » fonctionne bien quand il n’y a pas de leader.
  • de toute la journée je n’ai assisté et participé qu’à des échanges courtois et chaleureux. Peut-être qu’il y a une taille critique à ne pas dépasser dans les BarCamp.
  • Le système des 3 salles et du tableau noir est facile à comprendre et la Cantine est un lieu parfait pour ce type de manifestation.

Tags : ,
Trackbacks Commentaires
  • Rod dit :

    c’est super interessant de lire un truc d’un meme evenement qu’on ne voit pas du tout de la meme maniere. Pour ma part, je me suis senti monopolisateur malgré moi du débat de la vidéo, mais si certains ne l’ont pas vu comme ca … limite tant mieux ! :)

    Le coup du sans ordinateur : je suis « pour ». Ca fait moins autiste, et ca permet davantage de discuter avec autrui sans avoir du materiel entre les individus. Mais il faudrait malgré tout un ordinateur pour les presentations des sujets, malgré tout.

    Ce que je note, c’est que beaucoup ont + aimé les trucs à l’arrache. Mais je crois que les trucs à l’arrache sont une sorte de yin/yang avec les trucs préparés : les 2 me semblent indispensables. Le truc de la monetisation, par exemple, est quelque chose de tres cartesien, ou la notion artistique intervient à … 0%. Et dans ce cas, je pense qu’il vaut mieux encadrer le sujet.

    Ravi d’avoir fait ta connaissance, pour terminer :)

  • lilious dit :

    Ca avait l’air intéressant …

    Pour uploader sur plusieurs sites de partage vidéos à la fois, le service qui marche bien s’appelle TubeMogul. Il permet l’envoi simultané d’une vidéo sur une dizaine de sites de partage et fournit des statistique sur leur visionnage.

  • En prélude, j’ai décidé de ne pas parler du Wordcamp sur mon burp (pour ne pas trop emmerder mes lecteurs, en fait). Mes comptes-rendus se trouveront donc éparpillés çà et là dans la burposphère geek et sur le Wiki de l’événement.
    Pour ma part, j’ai été ravi par cette journée ; c’était pour moi l’occasion de découvrir le « format » BarCamp et c’était une heureuse découverte. Il faut dire que j’avais eu droit à une petite préparation à cet esprit « improvisation autour d’un cadre » quand, quelques jours plus tôt, simplement parce que je lui avais envoyé un courriel parce qu’il traînait à libérer le verrou de mise à jour du Wiki, Christophe Ducamp saisit au bon l’occasion de me demander de présenter avec lui un sujet sur l’OpenID, sans avoir la moindre idée de mon niveau de compétence sur le sujet. Il a eu du bol, ça m’intéressait et j’étais assez geek pour le seconder sur les aspects techniques. Je ne sais pas trop comment les participants auront apprécié cet atelier, d’ailleurs, il a assez vite tourné en cours particulier pour Olivier Seres pour qui ça a fini par marcher, malgré un petit bug.

    J’ai beaucoup apprécié la discussion autour de la traduction de WP et notamment du Codex. Il y a plein d’énergie autour de ce problème, la grande question était : comment les canaliser ? Je crois qu’on a vraiment avancé et il reste à transformer l’essai.

    Ça n’était pas du tout dans « l’esprit BarCamp », la micro-formation au développement d’extension animée par Damien d’O2Sources, pourtant, j’étais en attente forte d’information technique de cette nature et je ne vois pas trop comment on aurait pu être efficace autrement. Alors tant pis pour l’esprit, pour moi, ça faisait partie de mes attentes et elles ont donc là aussi été satisfaites.

    Même si je n’étais pas tellement intéressé par l’aspect réseautage, je me suis régalé aussi de rencontres et de tous les échanges qui ont eu lieu pendant ces … 13 heures (et oui, on a fait des heures supp’ !). Puisque tu m’interpelles sur le sujet sociologique, oui, évidemment, il y avait une certaine homogénéité, mais sur un sujet comme WordPress, il n’est pas étonnant qu’on se retrouve dans une assemblée majoritairement geek. Pour autant, d’un Amaury connaissant par cœur chaque ligne du code de WordPress à une Dievochka simple utilisatrice blogueuse « avertie », certes, mais béotienne en technique, il y avait cet appréciable mélange entre les « faiseurs » et les « utilisateurs » (je me situe entre les deux) qui a fait que cette réunion n’a pas tourné à la caricature de bande de nerds ;-)

    Dernier point, sur ton regret de ne pas avoir eu une session sur les tags, eh bien, voilà au moins un sujet tout trouvé pour le prochain Wordcamp où il faudra que tu te glisses jusqu’au tableau noir avec ta craie, et où j’aurais grand plaisir de boire une bière (je dis « une » pour faire genre « sachez consommer et apprécier avec modération ») avec toi et les autres !

  • libretto dit :

    Tu sais, j’y étais allé au tableau noir avec ma craie, j’avais mis « tag et référencement » mais quelqu’un a eu l’idée de grouper ça avec la séance « tag des commentaires » et contre toute attente, le tagage des commentaires a été étudié sous toutes ses coutures sans que personne (ni moi d’ailleurs) n’abrège le truc pour passer aux autres dimensions du tagging.
    Heureusement que tu as pu profiter de mes super astuce à table chez Papa. Je me demande d’ailleurs si quelqu’un a compris quelque chose à mon histoire d’optimisation du snipet des tags à partir de pages taguées et horodatées dans le futur. C’est d’ailleurs l’impression que mon truc penchait un peu vers l’over optimisation du référencement qui m’a dissuadé d’insister pour développer ça dans une conférence. Et pourtant ça marche…

  • Euh, en effet, je n’ai rien compris. Le seul truc que j’ai capté, c’est que le nuage de tag, c’était bien. Donc j’essayerai d’en faire un joli dans mon prochain thème (qui sera prêt d’ici 1 à 128 mois).
    Néanmoins, j’ai constaté que j’étais 3e sur Google.fr (qui est mon ami) avec « Comme une image » et 7e sans les guillemets, ce qui est largement meilleur que sur H&F. Bref, malgré mon PR obstinément nul, la vie n’est pas si terrible.

    Update Incrédibeul ! J’ai retrouvé mon PR de 4 !!! Ça doit dater d’aujourd’hui !

  • Dievochka dit :

    Ce mélange des genres était effectivement très enrichissant et en lisant les commentaires, je regrette de ne pas avoir le don d’ubiquité ! Il aurait fallu pouvoir assister à tous les ateliers en même temps …
    En plus nous avions une brochette de photographes émérites, chapeau !

    Ce soir, j’étais de nouveau à la cantine et le tableau de samedi n’avait pas encore été effacé… joli souvenir !

  • Athis dit :

    « En prélude, j’ai décidé de ne pas parler du Wordcamp sur mon burp (pour ne pas trop emmerder mes lecteurs, en fait). » Sacré Burp… ;-)
    Il faut avouer qu’un CR de WordCamp c’est moins « Burpant » que les fils des haricots (bon OK je prends pas forcément le meilleur exemple^^)
    Donc, pour ne pas « emmerder tes lecteurs », c’est ici que je te dirai que j’ai été vraiment ravi d’avoir partagé des bières avec toi (et tu as quelques BL dans mon billet comme je l’avais promis^^)
    Et pour toi Yann, la réponse à ton interrogation se trouve dans mon billet (section spécialement dédiée, file directement à la fin, le reste n’est pas très « burpant ») ^^
    Une journée / soirée géniale :-) , aussi enrichiassante humainement qu’intellectuellement.. vraiment…

  • J’ai beaucoup apprécié la discussion autour de la traduction de WP et notamment du Codex. Il y a plein d’énergie autour de ce problème, la grande question était : comment les canaliser ?

Réagissez